Comment choisir sa première voiture

Bien que le titre de l’article mentionne « Première voiture » puisqu’il peut s’agir d’un moment important, mais l’article est aussi applicable si vous regardez pour faire l’acquisition d’une voiture qui n’est pas votre première. Cependant, il sera principalement question de l’achat d’une voiture personnelle et non commerciale.

Avant même de parler d’auto concrètement, il est primordial de se demander si vous avez vraiment besoin d’un véhicule. Pour les lecteurs qui ne vivent pas dans une grande ville, il s’agit souvent d’une nécessité pour se rendre du point A au point B. Il n’existe pas toujours d’alternatives. Cependant, la question de la voiture est souvent différente pour ceux dans les plus grandes villes. Comme pour plusieurs autres biens, il est fréquent de se dire à soi-même qu’on le mérite puisqu’on travaille fort. Toutefois, posez-vous la question s’il est possible de changer certaines habitudes pour ne pas avoir besoin d’auto et utiliser les transports en commun. On travaille fort, pourquoi lancer cet argent par les fenêtres ? Pourquoi ne pas l’investir à la place ? On travaille assez fort, on mérite bien que notre argent travaille pour nous à un moment !

Bon à savoir : Pour plusieurs, il est plus économique de payer régulièrement un taxi malgré les coûts d’utilisation unique élevés que d’être propriétaire d’un véhicule et payer le véhicule, les assurances, les entretiens, l’essence, les stationnements et autres.

Neuf ou usagé ?

Il est tentant d’acheter un véhicule neuf, n’est-ce pas ? Après tout, c’est ça que tout le monde fait et ça apporte un sentiment de prestige ? Acheter un véhicule neuf n’est pas optimal pour un investisseur caféiné et constitue même une erreur. Comme mentionné dans notre article sur les véhicules neufs: un véhicule automobile déprécie TRÈS rapidement ? En moyenne, une voiture neuve perd la moitié de sa valeur après 3 ans de possession1 ! De plus, 25 à 30 % de la dépréciation aurait lieu dans la première année ! 3 Ainsi, pour un VUS de 40 000 $, on parle d’une dépréciation de 20 000 $ en 3 ans, soit près de 7 000 $ par année qui s’envole. Ensuite, pour les 3 années suivantes, la voiture perd en moyenne 8 à 10 % par année.

Je garde mon auto sur toute la durée de sa vie et ne la revends pas, la dépréciation ne m’affecte pas. N’est-ce pas ? Même si l’impact est moins grand que pour quelqu’un qui revend son véhicule tous les 5 ans, je ne suis pas d’accord. En prenant les chiffres de l’exemple ci-dessus et l’hypothèse que tous les véhicules ont une durée de vie de 15 ans, sur une durée de 60 ans vous achèterez 4 véhicules neufs (60 ans/15 ans) pour un total, sans considérer l’inflation, de 160 000 $ (40 000 $*4). Alors que si vous achetez un véhicule usagé de 3 ans (avec une durée de vie restante de 12 ans) vous aurez besoin de faire l’acquisition de 5 véhicules sur 60 ans (60 ans/12 ans) pour un total de 100 000 $.

Gardez en tête qu’il s’agit seulement d’un exemple à des fins d’illustration et qu’en réalité la vie n’est pas aussi linéaire et simple, mais le concept est valable.

Ce concept est surtout important si vous faites l’acquisition de votre premier véhicule pour deux raisons.

  1. La différence entre le coût ou les paiements sur l’auto neuve et l’auto usagée peut être investie sur plusieurs années et profiter d’un rendement important. Notre article la valeur de l’argent dans le temps le démontre. Par exemple, la règle du 72 nous dit qu’il faudra 10 ans pour doubler son argent avec un taux de 7,2 %. Ainsi, une personne qui investirait 10 000 $ à l’âge de 16 ans plutôt que se procurer un véhicule aurait 20 000 $ à l’âge de 26 ans (sans compter les autres coûts).
  2. Lorsqu’on possède un bien, avec le temps notre satisfaction diminue et nos émotions nous joue le tour de toujours en vouloir plus. Si votre première auto est une auto de l’année, lorsque vous aurez besoin de changer il vous faudra acheter une auto plus luxueuse et de gamme supérieure pour recréer un niveau de satisfaction similaire. Cependant, si votre premier véhicule est usagé, vous prenez contrôle de vos émotions et lors de l’achat de votre deuxième véhicule vous serez moins tenté d’acheter un véhicule de gamme supérieur à vos besoins et votre budget pour créer un niveau de satisfaction. Ce moment de psychologie à 2 $ vous est présenté par l’Investisseur caféiné.

Quel type de véhicule ?

Grosseur

Une erreur possible est d’acheter un véhicule trop gros sans raison valable. L’exemple qui me vient en tête, c’est le fameux « pickup ». À plusieurs reprises j’ai entendu « Je me suis acheté un “pickup” par ce que je vais à la pêche et j’en ai besoin pour apporter me rendre là-bas », mais la réalité est que ces personnes ne vont qu’une seule fois par année à la pêche et le reste de l’année ils n’ont pas besoin d’un véhicule de la sorte. Dans une telle situation, il serait beaucoup plus économique d’avoir un plus petit véhicule et de louer un « pickup » les quelques fois dans l’année qu’il existe vraiment un besoin. Cela permettra évidemment d’économiser sur le coût d’achat ou des paiements, mais aussi sur l’essence tout au long de l’année. D’ailleurs, M. Café est reconnu dans son entourage pour toujours emprunter plutôt que d’acheter (pour le meilleur et pour le pire 😉 ) !

Marque

Lors de l’achat d’une voiture, il est commun de passer plusieurs heures de recherche sur la marque, les modèles et les options de la voiture. Cependant, un aspect qui est souvent oublié est l’entretien futur du véhicule bien qu’il n’est pas facile de comparer les coût sur la durée de vie d’une voiture, le tableau2 ci-dessous indique les coûts estimés par marque. Bien que je ne sais pas à quel point les données ci-dessous sont exactes, le tableau est un excellent rappel que même si deux véhicules se vendent à un prix similaire, le coût total de la voiture incluant l’entretien peut être significativement plus important. D’ailleurs, il est commun pour certaines marques d’offrir des rabais attrayants sur leurs véhicules sachant qu’ils vont recouvrir ces revenus grâce à l’entretien qu’ils vont facturer dans quelques années.

Fiabilité et valeur de revente

Certaines marques telles que Toyota et Honda sont reconnus pour avoir un niveau de fiabilité supérieur et une durée de vie plus longue. On peut remarquer ce fait dans le tableau ci-haut puisque ces deux marques sont au bas du classement relativement aux frais d’entretien. En effet, une meilleure fiabilité signifie que vous aurez moins d’imprévues et moins de frais à long terme. De plus, ceci aura aussi un impact sur la valeur de revente. Durant votre magasinage, je vous recommande donc de regarder la cote de fiabilité des véhicules que vous avez à l’œil sur des sites tel que guideautoweb.com.

Il faut garder en tête que certains véhicules tendent à garder une meilleure valeur de revente à long terme. Par exemple, sur Marketplace présentement, je vois des Toyota Rav4 avec 100 000 km se vendre pour environ 16 000 $. De l’autre côté, je vois des Hyundai Tucson 2015 avec 100 000 km se vendre pour environ 12 000 $. Le Rav4 de base se détaillait autour de 24 500 $ en 2015 alors que le Tucson se détaillait autour de 22 000 $. Ainsi, on constate que le Rav4 a subi une dépréciation de 34,7 % alors que le Tucson a subi 45,5 % de dépréciation. Il s’agit donc d’un aspect à considérer lors de l’achat de votre véhicule qu’il soit neuf ou usagé.

Conclusion

Un dernier conseil, puisqu’il s’agit d’un achat important, ne fait pas l’erreur de faire un achat impulsif. Prenez du recul et assurez-vous qu’il s’agit d’un véhicule dont vous avez réellement besoin et pas seulement pour impressionner votre entourage.

Resources populaires de l’Investisseur caféiné

Pour acheter des FNB sans frais, nous recommandons Questrade. En utilisant ce lien, vous obtiendrez 50 $ en transactions gratuites.

Pour acheter des Bitcoins sans frais, nous recommandons Shakepay. En utilisant ce lien, vous recevrez 10 $ à lachat de 100 $ de cryptomonnaie.

Pour consulter toutes nos ressources, veuillez suivre ce lien.