REER et l’indépendance financière

Le Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou Registered Retirement Savings Plan (RRSP) est parmi l’un des outils fiscaux des plus puissants dans la route vers l’indépendance financière pour plusieurs Canadiens.

Qu’est-ce que le REER?

Citation

Citation

Un REER est un régime d’épargne-retraite que vous avez établi et que nous avons enregistré, auquel vous ou votre époux ou conjoint de fait cotisez. Les cotisations déductibles à un REER peuvent être utilisées pour réduire votre impôt.

Tout revenu accumulé dans le régime est habituellement exempt d’impôt pendant la période où les fonds demeurent dans le régime. Toutefois, vous devez généralement payer de l’impôt lorsque vous recevez des montants du régime.

Pour plus de détails: ARC

Comme l’indique le nom Régime enregistré d’épargne-retraite, il s’agit d’un outil conçu spécialement pour la retraite. Contrairement au CELI, il n’est pas possible de retirer des sommes de REER à tout moment sans pénalité. Lors de la planification de l’indépendance financière, il s’agit d’un élément à garder en tête puisque vous ne pourrez pas retirer des sommes de votre REER à 40 ou 45 ans sans pénalité fiscale. Malgré cela, le REER reste un outil important pour la réalisation de l’indépendance financière.

Quel est le plafond du REER?

Le calcul du REER est plus complet que celui du CELI. Toutefois vous pouvez trouver votre cotisation annuelle maximale sur le site mon ARC. De façon simplifiée, le plafond des cotisations annuelles est le solde des cotisations non utilisée des années antérieures et le moindre de 18% de votre revenu gagné pour l’année précédente ou le plafond REER pour l’année (26 500$, pour 2019).

Il ne s’agit pas du calcul complet et celui ne devrait pas être utiliser sans tenir compte des autres particularités du calcul.  Pour le calcul complet du plafond du REER, veuillez consulter ce lien.

Quel type de placement est autorisé?

D’abord, un REER n’est pas un placement en soi, mais plutôt un compte enregistré qui contient vos placements.

Citation

Les types de placements admissibles pour une fiducie régie par un REER ou un FERR comprennent :

  • l’argent comptant;
  • les certificats de placements garantis;
  • les titres de créances du gouvernement et des sociétés,
  • les fonds mutuels;
  • les titres cotés à une bourse de valeurs désignée.

Pour plus de détails: ARC

Comment cotiser dans un REER et comment retirer son argent?

Cotiser

Beaucoup de Canadiens optent pour souscrire à un REER par l’entremise d’une institution bancaire et d’investir dans les produits financiers de cette dernière. Il est également possible de gérer son REER soit même et d’y investir ses cotisations dans les produits de votre choix. Plusieurs plateformes de courtage en ligne offrent cette possibilité. Que vous choisisse une institution financière, une plateforme de courtage en ligne ou un autre intermédiaire autorisé, ce dernier s’occupera des détails administratifs.

Pour plus de détail

Retrait

Il existe plusieurs options pour le retrait de vos fonds qui peuvent être trouvé ici

Comment le REER peut m’aider à atteindre l’indépendance financière?

Un avantage considérable du REER est qu’il permet de réduire le revenu imposable ce qui permet dans normalement de réduire vos impôts à payer. Simplement cela devrait être suffisant pour vous convaincre de cotiser à votre REER si vous avez un revenu imposable suffisant pour devoir payer de l’impôt. Par contre, il ne s’agit pas du seul avantage. Puisque l’augmentation de votre capital n’est pas sujet à l’impôt jusqu’au moment du retrait, il est possible de réduire de façon significative l’impôt payer et conserver un actif plus élevé.

Exemple

L’Investisseur caféiné vient d’avoir 20 ans et occupe un emploi avec un salaire suffisant pour cotiser au minimum une somme annuelle 10 000$. Il souhaite être indépendant financièrement à 45 ans. Il se questionne sur l’utilité d’un REER puisqu’à 45 ans il ne pourra pas retirer de fond sans impact fiscal.

 

Il songe à investir annuellement 10 000$ dans des FNB à dividende élevé (hypothèse de 5% et aucune prise de valeur du prix) en plus de ces autres investissements dans son CELI.

 

Puisque les dividendes sont normalement imposés annuellement, chaque année il devra payer des impôts sur les dividendes si les investissements ne sont pas dans un REER (hypothèse d’un taux d’impôt de 30% par mesure de simplicité). Après un an, s’il reçoit un dividende de 5% sur son premier investissement de 10 000$, il recevra un dividende de 500$ auquel il aura un impôt de 150$. Ce montant peut ne pas sembler significatif. Voyons voir l’impact à 45 ans.

À 45 ans l’investisseur aura accumulé dans son REER une somme de 511 135$ selon les hypothèses ci-haut si les dividendes sont réinvestis. En comparaison de 413 131$  s’il doit payer annuellement de l’impôt sur les dividendes ce qui réduirait ses cotisations annuelles.

Ainsi, la force du REER réside dans le retardement de l’impôt. Il faut toutefois s’assurer d’avoir une bonne stratégie de décaissement afin de minimiser l’impôt à payer. 

Tout comme l’exemple ci-haut, si vous souhaitez prendre avantage du REER dans votre parcours vers l’indépendance financière, il est préférable de s’assurer de disposer de suffisamment de sources de revenus possibles entre le moment ou vous quitterez votre emploi traditionnel jusqu’au moment que vous pourrez retirer vos investissements de votre REER sans pénalité fiscale. À ce moment vous aurez à votre disposition une somme disponible pour vos projets à venir.

Autre optimisation de REER?

Le REER offre quelques autres options d’optimisation qui pourrait vous aider à atteindre l’indépendance financière plus rapidement.

Il est possible de souscrire au REER de votre conjoint et d’y faire des contributions. Cette option est avantageuse lorsqu’un des conjoints génère des revenus gagnés annuels plus élevés, cela permet à ce dernier de faire les déductions sur son propre revenu gagné. Lors du moment de faire des retraits du REER, les fonds sortir seront réparti entre les deux conjoints et l’impôt à payer risque d’être moins élevé.

Nous vous conseillons de lire notre article (à venir) sur le RAP si vous songez à la possibilité de faire l’achat d’une maison. Ou de consulter la page sur le REEP de l’ARC, si vous songez à un retour aux études voir ici 

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le REER, Le journal d’un investisseur offre un excellent article à ce sujet : Utiliser son REER efficacement

Voir nos articles

CELI
Différences entre le CELI et le REER

Resources populaires de l’Investisseur caféiné

Pour acheter des FNB sans frais, nous recommandons Questrade. En utilisant ce lien, vous obtiendrez 50 $ en transactions gratuites.

Pour acheter des Bitcoins sans frais, nous recommandons Shakepay. En utilisant ce lien, vous recevrez 30 $ à lachat de 100 $ de cryptomonnaie.

Pour consulter toutes nos ressources, veuillez suivre ce lien.

Icons made by photo3idea_studio from www.flaticon.com